Réveillez le barman qui sommeille en vous

iStock_000005507126XSmall

Ne vous laisser pas impressionner : n’importe qui peut devenir un as du cocktail. Première étape, créer le bar maison idéal et découvrir les trucs pour s’équiper sans se ruiner.

 

Alcools à tout faire

C’est votre premier bar maison ? Inutile de vous ruiner en alcools. Quelques bouteilles-clés suffisent pour concocter une foule de cocktails festifs.

 

Les alcools les plus polyvalents sont le dry gin, le rhum et le whisky. Mais si vous devez en choisir un seul, la championne incontestée reste la vodka, qui permet à elle seule de créer des dizaines de cocktails. Découvrez plus de recettes simples à base de vodka.

 

En plus de ces spiritueux essentiels, il est préférable d’ajouter derrière votre comptoir quelques liqueurs alcoolisées de base. La liqueur d’amande, la boisson à la crème irlandaise, la liqueur de café et la liqueur d’agrumes sont vos priorités.

 

 

Après la préparation, la présentation

Donnez à vos cocktails un sourire contagieux ! Équipez-vous d’une panoplie de garnitures, dont des fruits frais et confits (oranges, citrons, limes, canneberges, ananas, litchis, cerises au marasquin, olives), des légumes frais (céleris, concombres libanais) et des herbes fraîches (basilic, menthe, romarin).

 

Ajoutez au besoin des pailles, des piques et des agitateurs. Pensez aussi à garder des glaçons en réserve. Et n’oubliez pas les sous-verres pour préserver vos meubles.

 

N’oubliez pas, un bon barman n’a comme limite que celle de sa créativité. Laissez-vous aller !

 

 

Aux bons cocktails, les bons verres

Mettez vos cocktails en vedette ! C’est le moment de fouiller dans vos placards et d’en sortir vos plus beaux verres. Pour les non-initiés, quatre types de verres suffisent pour servir des cocktails variés :

 

 

Le verre à martini

Un verre sur pied utilisé pour des cocktails au goût prononcé et généralement préparés au shaker.

 

 

 

Le verre old-fashioned

Avec sa forme large et basse, il est idéal pour préparer des cocktails sur glace.

 

 

 

Le verre highball

De forme allongée, ce verre est tout indiqué pour préparer des cocktails… allongés.

 

 

 

 

Le verre à shooter

Le dernier des essentiels. Il est bien sûr utile pour préparer des cocktails que l’on boit d’un trait. Cul sec !

 

 

 

 

 

 

 

Si vous vous sentez plus expérimenté derrière le bar, complétez votre collection avec d’autres types de verres.

 

Cependant, peu importe le type de verre, gare aux chocs thermiques ! Essayez d’accorder la température de vos verres à celle de vos mixtures. Placez-les deux minutes au congélateur avant d’y verser des cocktails froids. Pour les cocktails servis chauds, préchauffez vos verres sous l’eau du robinet.

 

Inutile d’acheter du cristal : l’essentiel est de garder une bonne variété de verres à votre disposition. Des verres économiques peuvent aisément être enjolivés en givrant leur rebord avec du sel ou des sucres aromatisés. À votre santé et celle de vos invités !

 

 

À vos shakers… Prêt ? Célébrez !

Qui dit barman, dit shaker. Sans lui, vos efforts pour impressionner vos amis seront vains ! Pour parer à tout, choisissez un modèle composé de trois parties mobiles : un récipient, un doseur et un filtre intégré.

 

Pour compléter votre « boîte à outils », gardez à portée de main une passoire à glaçons, un seau à glace avec sa pince et une cuillère à mélange. Mais rappelez-vous : tout comme l’habit ne fait pas le moine, le shaker ne fait pas le barman…

 

Il faut donc un peu d’entraînement pour bien maîtriser l’art du mélange au shaker !

Visionnez la démonstration vidéo du shaker.

 

Évidemment, tous les cocktails ne requièrent pas l’utilisation du shaker. Plusieurs grands classiques du bar se préparent à l’aide d’un mélangeur électrique ou encore directement dans le verre.

 

Les allongeurs à la loupe

Un cocktail, c’est cependant plus que de l’alcool. C’est pourquoi il est de mise de vous procurer les allongeurs nécessaires à la préparation des meilleures combinaisons possible ! Parmi les ingrédients que vous devez toujours garder au frais en cas de soirée improvisée, notez :

  • Soda tonique et boissons gazeuses (soda citron-lime, soda gingembre, soda club et cola)
  • Jus de fruits (orange, tomate, canneberge, ananas, limonade)
  • Thé, tisanes et café
  • Jus de lime et de citron

 

Si vous voulez vous équiper comme un véritable pro du cocktail, vous pouvez aussi vous munir de plusieurs types de sirops : sirop de grenadine, sirop simple, sirop de rose, etc. Aussi, n’oubliez pas de faire une place aux assaisonnements tels le Tabasco et le bitter Angostura.

 

Commentaires

2 commentaire(s) sur cet article

  1. Au sujet des alcools de base, les néophytes des cocktails se pansent souvent la question de quel prix/qualité acheter.

    De façon générale, puisque l’alcohol sera mélanger pour faire des drinks, il n’est pas nécessaire (ni désirable) d’acheter la plus haute qualité. Pour les whisky, on recherche un whisky blended – surtout pas single malt. Les single malt sont deux fois le prix des blendes et goutent très, très différent. Un cocktail qui demande un whisky blended ne goutera pas correcte avec un single malt, et serait de l’argent gaspille. Il en va de même pour le reste des alcools. N’achetez pas les bas de gamme, mais pas le top non plus. Visez le milieux!

Laissez un commentaire

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>